titres et notes de "Retour vers la canopée"

la canopée est l'étage supérieure de la forêt, là où les arbres captent le plus d'énergie solaire et de précipitation, là où vit une faune abondante et particulière

1) Mille ans et demi : le début du cri du Milan noir, quelques grenouilles,
un butor étoilé, un cassique vert (d'Amérique du sud), des grillons, un courlis

2) Dans la canopée : une huppe fasciée, une grive dorée, un butor étoilé

3) Avant la pluie : le rythme vient d'un enregistrement de meules dans un moulin, + un babbler indien, un pluvier doré, un chimpanzé, un riroriro, un cygne

4) Nuage dans la brume : des baleines, une grive dorée, des grillons et cigales, un rossignol

5) Jeu de quartes : il s'agit de l'intervalle musical de la quarte qu'on retrouve dans le chant de nombreux oiseaux, ici dans les forêts de Guyane

6) Derrière la porte : le "toc-toc-toc" est le son très amplifié et ralenti du termite + engoulevent, albatros, boulboul, macareux, craterope, mainate, courlis

7) A l'ombre de la Lune : un duo avec Jérôme Hoffmann, musicien ami, avec qui mes "bestioles" dialoguent par une nuit habitée

8) Simorgh et le miroir : Dans "la Conférence des Oiseaux", un récit intiatique soufi écrit au XIIème siècle par Farid Uddin-Attar, la huppe conduit les oiseaux vers leur roi Simorgh; seuls trente oiseaux survivent à ce périple, Simorgh leur tend alors un miroir dans lequel ils se reflètent; on entend ici le chant du Kokako, un oiseau de Nouvelle Zélande + grillons, shamas, frelons, rossignol, grive ainsi que la huppe

9) la Baleine rêve de rivière : une baleine bien-sûr, des pélicans, des cigales et des grillons d'Inde

10) Choeur d'insectes : stridulations de multitudes d'insectes

11) Bourrée de remords : un rythme de bourrée où un synthétiseur joue la mélodie accompagné par des insectes aquatiques, un engoulevent

12)  Côte à côté : un kokako, un calao, un lémurien, des grillons d'Inde, une éphipigère

13) Bec et plumes : le claquement de bec d'un albatros, une tarentule (lycose), tambourinage d'un pic noir, rossignol, foulque, grenouilles rousses, libellule

14) Immobile home : sansula et crépitements par Jérôme, pipit des montagnes, cratérope, pirolle, petit duc font le contrepoint

15) Retour vers la canopée : une huppe fasciée, un butor étoilé, le chant étrange d'un solitaire, un oiseau de Martinique, quelques crapauds, sauterelles, un akalat et ses deux notes (tierce mineure), une grive dorée, un riroriro de Nouvelle Zélande

16) Minuit du jour : Jérôme Hoffmann fait ici écho au chant nocturne du butor, du plongeon, du pluvier doré et des rainettes